tristar de cannes 111 2012

heureusement qu'il y avait le vélo!

Voici un petit résumé du Tristar de ce dimanche ...  

Ce dimanche 29 avril, on peut dire que je l'attendais avec impatience ! Après 6 mois d'hiver, d'entrainement et un claquage au mollet, j'avais hâte de pouvoir enchaîner à nouveau ! Sans autre plaisir que celui de terminer et de bien gérer ma course.  

Bref, il est 8H00 du matin, et on est tombé sur un des 30 jours par an où il fait un temps pourri à Cannes ... Résultat natation annulée ! ( Des vagues de 3 mètres déferlent sur la plage et pour nos merveilleux organisateurs, c'est dangereux !). Franchement on pouvait nager mais la raison l'a emportée !  


y avait de la vague!

Du coup, comment faire pour lancer LE triathlon international DE CANNES avec 700 participants qui déboulent d'un coup dans le parc à vélo ? Et bien en les faisant courir en combard pendant 1 km sur le bitume pieds nus ... Nan je rigole pas, ils ont osé ! Et nous on a couru ! On s'est quand même bien marré, mais avec du recul, quel manque de respect ...  

C'est donc parti pour la meilleure partie de ce Tristar, le vélo, un parcours magnifique de 100 km avec 1500 de dénivellé qui nous amènera sur Grasse, St vallier puis se terminera par la montée de Tanneron. Sublime ! Le soleil faisant d'ailleurs son apparition pour ne plus nous quitter ! Dans la montée vers St Vallier, je me ferai dépasser par Stéphane Diagana puis Marc Raquil qui faisaient leur premier Triathlon ... Ils me repasseront d'ailleurs pendant la course à pied ... bien plus tard !  
Le parcours vélo vaut à lui seul son pesant de cacahuètes, des ascensions terribles, des descentes techniques avec des italiens par terre dans les virages ... (Oui, ils font du vélo comme ils conduisent ... sans freiner !). Comment dire, je me suis régalé ! Ce parcours vélo vaut vraiment le déplacement, dur mais sublime !  


L'arrivée dans Cannes me ramène à la pantiero où est situé le village Tristar sur le Port de Cannes à côté du palais des festivals, j'en termine avec le vélo en 4H12 ... à peine posé mon vélo, qu'une bénévole me speede pour me changer ... elle est préssée ? ou alors, je suis premier et je m'en suis pas rendu compte ? Et c'est parti pour 10 km de CAP sur la croisette en 2 allers retours avec un seul pauvre ravito (avec que de l'eau ...) sur les 10 km ... Néanmoins l'occasion de courir dans cet endroit est quand même super sympa ! Je fais abstraction et je décide de profiter de mon effort, il fait chaud, je gère mon premier triathlon de l'année, mon mollet tient le choc et j'en termine en 5H26 (10 minutes pieds nus sur le bitume, 4H12 de vélo, 4 min de transition et 1h00 de CAP).  

Voilà je passe la ligne, un sourire pour la photo, la médaille qui brille, et puis ravito avec 1 verre d'eau, rien à manger, rien à boire, et il faut dégager car pas assez de place dans la relaxing zone ( à oui, à Cannes on parle Anglais, finish line, drop zone pour les sacs, Checklist pour les participants ... allez j'arrête, vous allez penser qu'ils m'ont énervé ! Bon ok un petit peu quand même) 

Pour résumer, le Tristar 111 de Cannes est un super cours de marketing pour ceux que la matière intéresse ! Pour les cyclistes, le parcours vélo est sublime ! Tout le reste est vraiment pas à la hauteur ... ça, c'est fait !  
RDV à Sommières où là il y aura une super ambiance et une super organisation ! J'ai hâte !  

Anthony Frison, 487 ème en 5h26 ...
ce site a été créé sur www.quomodo.com