trail de la sainte victoire 2013

action

07 Avril 2013, après un Samedi de pluie non stop, l'espoir est permis. La météo s'annonce au beau mais il fait frais à 6h du matin dans la petite commune de Rousset. Je me suis inscrit sur la troisième étape du challenge des trails de Provence: le trail de la sainte victoire 60km 3000mD+. Ca faisait longtemps que je voulais le faire mais j'avais toujours un peu peur: trop long trop cassant. Puis Jean Louis m'a motivé aller hop on y va. Maintenant sur la ligne de départ, je suis prêt, tous les voyants sont au vert: bonne prépa, les trails de la galinette (37km) et de la sainte baume (44km)se sont bien passés. Alors pourquoi ce doute?
Le départ est donné ça part vite il fait brumeux après un petit tour dans Rousset on part sur le col du Cengle: le ton est donné, on traverse la n7 sous un pont de 1.50m, il faut se plier et ne pas tomber dans la boue, ça va vite, il y a des singles, c'est agréable mais ça va pas durer. en effet première difficulté: le pas du clapier, on traverse la barrière de brume et on va au dessus des nuages, vision onirique, côté sentier ça devient technique, on pose les mains, et bientôt on escalade.... J'appréhende la descente, mon gros point faible. Arrivé en haut, la vue est magnifique! La trace à suivre est très technique le lapiaz c'est beau mais de loin, en fait les cailloux sont super glissants et les coureurs embarqués avec moi ne lambinent pas, on prend des risques, déjà 1h de course et plus de 10 km de fait: c'est trop rapide!
La descente n'est pas difficile et donc elle se fait sur des chapeaux de roues. Déjà certains (dont moi) tirent la langue. Arrive la chute digne de vidéogag: je fais un soleil en arrivant sur une palette glissante mise en travers d'un ruisseau pour le traverser. J'atterri sur le dos les 4 fers en l'air, pile dans le ruisseau. L'eau est glacée je suis trempé. Je regarde autour de moi, ouf personne, puis je me marre, et me relève, tout est ok, c'est juste de l'eau!
Ensuite on arrive à Vauvenargues et  deuxième ravito. L'ambiance commence à changer, on est qu'à 24km et ça devient dur. On enchaîne sur la montée des plaideurs qui nous mène au pic des mouches. Il s'ensuit une descente côté nord assez verticale: pour descendre il faut pas hésiter à mettre le cul à terre et s'accrocher où l'on peut! Puis arrive le col des portes: ça me rappelle un carton noir pour draft ça... L'idée d'abandonner me traverse l'esprit on est au 30ième et je suis vidé. Les descentes font mal, les montées font mal, le plat fait mal... mais le paysage est magnifique, il fait beau et même si je dois ralentir, je ne lâcherai pas. A partir de là c'est la transe, on monte sur un prieuré puis descente à Puyloubier. Encore un ravito il est près de 13h j'ai faim très faim. L'idée d'abandon est là, comme un petit diable qui me dirait "aller abandonne tu ne souffriras plus... ça sert à rien d'aller plus loin!" et pourtant cette dernière partie de course est de toute beauté. On monte à un refuge en passant par un ermitage, somptueux! Puis la descente est ludique, je double même un mulet (un vrai avec son conducteur) dans les sentiers, j'ai bien l'impression que techniquement le plus dur est passé. Il reste une dizaine de kilos je passe le dernier ravito à Saint Antonin. Là on doit refaire le chemin de ce matin à l'envers, vous me croirez sûrement pas, mais c'est là que je me suis trompé par deux fois d'itinéraire, et je peux vous dire que moralement j'en ai encore bien bavé! Mais je suis arrivé en 9h09'32" 81ième place. 
Le repas d'après course était meilleurs que d'habitude. Il est bien passé. J'ai pas dû marquer des point ce week end dans le challenge mais j'ai eu mon compte à tous les niveaux. Prochaine étape ça sera le TGXL (40km) avec le massif du Lubéron à visiter et son fameux Mourre Nègre. Ca promet d'être chaud!
Jacques.

réaction

Salut à tous, mon c.r de la ste victoire, c'est le même que Jacques sauf que j'ai pas pris de gamelle, que j'ai pas eu envie d'abandonner, que je me suis pas gouré d'itinéraire, heureusement car si Jacques n'avait pas eu toutes ces mésaventures c'est pas 2 heures qu'il m'aurait mis  mais un peu plus!!!!
> Pour info la chapelle c'est st Cer et le joli petit refuge c'est Bodino. Voilà petite montée en puissance j.louis 225ième 11h14 que du bonheur, vivement le prochain.
ce site a été créé sur www.quomodo.com