saint cannat cyclosp.17/0313

Saint Cannat cyclosportive ufolep du 17/03/13

C'est à St Cannat, Nico et moi sommes présents, comme signaleurs le matin (c'est la course de notre club de vélo ECSL Rognes) puis comme coureurs l'après midi en 3ème catégorie Ufolep.
Le temps n'est pas terrible, c'est le moins qu'on puisse dire, fort vent d'Est et pluie. La course a été raccourcie pour cause d'intempéries à 24 tours.
Le circuit fait 2 km, une moitié plutôt ascendante vent de face et l'autre moitié descendante vent de dos. L'idéal pour faire un entraînement fractionné (voir la courbe fréquence cardiaque!)
Pas de gros dénivelé, tout passe sur la plaque, ce qui convient à nos morphologies!
La course est lancée, je ne me sens pas terrible au début puis la machine se réchauffant les sensations s'améliorent. Je reste placé et vigilant pour surveiller les coureurs qui tentent de s'échapper, je ne connais plus personne donc chaque attaque doit être prise en compte.
Je ne vois pas Nico en première partie de course (il était pas loin derrière moi) puis il apparaît et me semble à ma grande satisfaction assez frais, lucide et se place correctement.
A la mi-course les jambes étant là j'envisage de m'échapper. N'ayant pas assez de recul sur ma forme et mes capacités de récupération après un gros coup de rouge, j'attend qu'une échappée fasse l'écart puis j'attaque et reviens dessus. Nous ne sommes pas capables de rouler assez vite et le peloton nous reprend.
Un peu plus tard, même histoire, une échappée semble être la bonne, je fais l'effort, je reviens dessus puis le peloton nous récupère encore.
A 7 tours de l'arrivée, Nico se fait embarquer la roue avant par le gars de devant et chute lourdement mais par chance, aucune séquelle durable.
Une échappée de 6 coureurs se dessine encore, j'attend un peu puis je sors du peloton et cette fois-ci, je contre quand je reviens sur l'échappée en espérant emmener avec moi un gars ou deux mais personne ne m'accompagne et je n'ai pas le niveau pour résister tout seul. Du coup le peloton revient encore.
Il reste 4 tours, je décide de récupérer pour préparer l'arrivée, voyant bien que personne n'est capable de sortir du peloton, le vent d'Est y étant pour beaucoup.
Dernier tour, je suis en 5ème position et j'attend le moment propice pour attaquer, je ne veux pas prendre de risque en faisant le sprint. On arrive au pied de la petite bosse, j'attaque à bloc comme si l'arrivée était à 100 m, je fais le trou puis arrivée sur le plat vent de face, je pioche, le peloton commence à revenir, je me déchire, pédalant avec tout le corps, Nico hurle au bord de la route, mon corps n'est que souffrance, la ligne approche, je me retourne, c'est bon il me reste quelques mètres, de quoi se redresser pour lever les bras pour la photo! Yes!
Une première victoire, à petit niveau, certes, mais après 12 ans d'interruption, ça fait plaisir de regoûter à ça!
Vivement la prochaine course!

Ben.

Nico

ce site a été créé sur www.quomodo.com