IRONMAN 70.3 DU PAYS D'AIX 2016

IRONMAN 70.3 DU PAYS D'AIX


13096359_1047714401980869_2329565977389433921_n.jpg
13100680_10208867962354594_5623201732058926413_n.jpg
13150048_10208931745669137_180680975_n.png

IRONMAN 70.3 DU PAYS D'AIX (2564 partants)

NAMEDIV RANKOVERALL RANKSWIMBIKERUNFINISH
Fontaine, Julian1610600:00:0002:37:1001:22:0404:01:23
Arnaud, Adrien1111900:00:0002:42:4501:17:4904:02:50
Fontaine, Gonzague3516200:00:0002:41:2901:23:1804:07:31
Briot, Bruno2018200:00:0002:40:5701:25:5304:09:59
Biais, Julien6641200:00:0002:50:0901:32:1504:25:20
Monnier, Didier11791200:00:0002:51:2901:54:5204:49:31
Monnier, Caroline14194100:00:0003:47:1902:06:2805:58:06
13062454_1047715591980750_1710485594183334490_n.jpg

LE RECIT DE JULIAN

"Dimanche 1er mai se déroulait le premier gros morceau de la saison avec l’ironman 70.3 Pays d’Aix. C’est avec mon homonyme du club (alias Gonzague FONTAINE) que nous nous rendons à Aix le samedi pour le « checking » qu’il est obligatoire de faire la veille du départ sur ce type de course. Petit passage par Aix pour le retrait des dossards et le dépôt du sac de transition course à pied à T2 avant de se rendre au lac de Peyrolles pour laisser le vélo dans le parc, récupérer la puce et laisser les affaires de vélo dans le sac à T1.
Nous ne nous rendons même pas au lac, nous savons que l’eau est déjà froide (13 degrés) et que la température va encore descendre avec le mistral qui doit se lever dans la nuit.
Le soir, je balise un petit peu, j’ai envie de nager mais je sais que l’eau sera froide et que ça ne sera pas que du bonheur du coup je ne suis pas super serein… mais j’ai hâte d’en découdre quand même !
Dimanche matin, réveil 4h45 ! Le temps de se préparer et d’aller récupérer Gonzague, puis Bruno en voiture, il est déjà presque l’heure du départ. En sortant de la voiture c’est l’horreur, je manque de m’envoler sur une rafale, la température extérieure est à 6 degrés et celle de l’eau a chuté à 12 degrés… la natation sera finalement annulée… le départ initialement prévu à 7h40 dans ma catégorie est repoussé à 8h30.
Le départ sera de type « Contre-la-Montre », nous nous élancerons par 5 toutes les 8 secondes sur le vélo ! En attendant nous retournons nous mettre au chaud dans la voiture avec Gonzague et Bruno pour nous préparer au départ du Contre-la-Montre.
8h30 je suis sur la ligne de départ, j’ai gardé ma trifonction mais j’ai mis une veste demi-saison par-dessus ainsi que des gants pour palier au froid.
Je ferai un vélo très prudent, les 90 kms passeront sans accrocs mais avec un petit 33,5 de moyenne et seulement 150 pulsations par minute de moyenne au cardio (cela représente 75% de ma FCmax ce qui est trop peu sur ce type de course) Malgré les rafales je suis resté « à l’économie » sur les prolongateurs de mon vélo de route afin d’être sûr de pouvoir enquiller avec une course à pied correcte.
Arrivé sur Aix 2h37 plus tard, c’est le feu ! A la descente du vélo j’aperçois les Lautrous qui m’encouragent, ça me motive, j’accélère et j’arrive à T1 complètement sanglant. Je chausse mes chaussures de course à pied mais je garde ma veste, avec le vent il fait encore trop froid à mon goût et elle ne sera pas de trop. A la sortie du parc à vélo, j’entends plein de sanglants du club crier, ce qui me motive à mort. Je pars sur une allure de 4’10’’/kilomètre, une allure que je tiendrai jusqu’à l’arrivée pour un semi en 1h22. Je manque de peu de passer sous les 4h, c’est la première fois que je parviens à courir un semi correctement après 90 kms de vélo ce qui me donne de la satisfaction. Je reste tout de même frustré car il manque 30mn de natation et je me demande encore si j’aurai pu tenir ce rythme sur la course à pied si j’avais nager avant. J’ai néanmoins pris beaucoup de plaisir sur cette course qui aurait pu être gâchée par les mauvaises conditions météo !"

Julian F.
émoticône wink
Tonton Bruno prêt pour la natation ; Gonzague et ses nouvelles jambières compressives :-D

13124453_10208868061517073_7127284750132090482_n.jpg

UN 1ER MAI DANS LE VENT ;-)

Les salonais étaient nombreux sur l'IronMan 70.3 du Pays d'Aix transformé en duathlon CLM à l'occasion d'un fort vent et d'une mer refroidit à 12°. 
Vous le savez, nos athlètes misent tout sur leur look !! Avec ce temps, même nos beaux bonnets bleus refont une apparition furtive dans notre délégation arbitrale ;-) 
Et quand les salonais se déplacent, ils emportent avec eux leurs supporters qui deviennent photographes ou vidéastes à l'occasion. Merci José A-N. pour cette belle vidéo que je m'empresse de partager... en cliquant ici !

Monique


création de site internet avec : www.quomodo.com