TRIATHLON DU SALAGOU 2014

AUR_3352.jpg

Voila à quoi on ressemble au 15ème km d'un semi marathon sous 38°C après avoir mangé 2 bornes à la nage et 90 à vélo.
A posteriori ce qui craint c'est le bronzage "tenue de lutteur"

AUR_3349.jpg

TRIATHLON DU SALAGOU

Ce WE au Lac du Salagou, quelques salonais s'illustraient sur différents types de courses : Le Découverte, Le Cross et le "L".

"Cross Tri du Salagou 600m (théoriques!), 25 km VTT, 6 km CAP
De mon côté, je finis 4° scratch (259 classés, http://www.matsport.fr/) et comme le 2° et 3° étaient des Vétérans je fais 1° le podium vétérans (pas de cumul des podiums).
La course avait mal commencée par une natation où je n'ai rien compris, ça a été la cohue sur les 700m (minimum mesuré par le gps d'un copain de vitrolles qui l'a fait aussi). Impossible d'enchainer plusieurs mouvements propres, des coups dans tous les sens...déjà, je sorts loin et en plus je n'arrive pas à retrouver mon vtt dans le parc!! . T1 en 2'40. 
Du coup je parts le couteau entre les dents et avale des paquets de concurrents sur un parcours très (trop) roulant, au bout d'une demi heure je suis panoté 15° et je me dit que ça va être très dur de refaire mon retard sur le top 10 avec si peu de difficultés. Mais en course, pas d'arrangement les comptes c'est après la ligne. Donc gaaaazz et puis à la faveur de quelques passages un peu plus techniques et en montée, sur la fin de parours je suis revenu petit à petit jusqu'à rattraper et doubler un concurrent bien connu (il finit 2° vétéran au Xterra France 2013). A ce moment j'ai les jambes et pousse encore la machine dans la dernière ascension... sur route, pour rentrer au parc vélo en 5° position et quelques secondes d'avance sur lui. Mais là encore je fais une transition pourrie et ressort derrière le concurrent doublé.Les boules!! J'enchaine la CAP au maximum de ma vitesse, je sais qu'il n'y a que 6km (au moins) par contre grosse chaleur et terrain quine rend rien. Je ne reverrai pas mon prédécesseur par contre à mi course je vois que je reviens un peu, puis beaucoup sur un autre coureur. Sans changer mon allure je reviens à sa hauteur et le double à 1,5 km du but, il s'accroche et explose finalement sur mes petites accélérations dans les passages en montées. Mais il était dit que ça allait être dur jusqu'au bout...Le poursuivant est définitivement lâché par contre encore une pelle et le gros orteil en vrac (dans la glace au moment où j'écris). En effet juste avant d'arriver sur le parc coureur je tape le pied droit dans une racine et m'étale de tout mon long. Enfin le passage de la ligne d'arrivée est sympa avec pas mal de spectateurs et même une mini interview.
En conclusion une grosse journée, pas mal de satisfaction et la certitude qu'il faut améliorer des détails dans les transitions qui coutent vraiment cher."

Philippe

"C'était mon premier triathlon. Monique a réussi à m'embarquer dans cette aventure. Nous avons donc fait ensemble le XS découverte 300m de natation, 8km de vélo et 2 km de CAP. 
La natation devait être mon point fort, mais les algues, le fait que l'on touche le fond à chaque mouvement de bras et les coups des autres concurrents, brefs j'ai fait un temps minable pour une nageuse. La suite est marrante aussi, car en sortant de l'eau j'ai essayé de commencer à défaire ma combi et c'est le drame car la fermeture est coincée, je me voyais déjà abandonner quand un spectateur me l'a gentiment décoincée. Cela m'a redonné du courage et j'ai courus vers mon vélo où Monique m'attendait. La transition a été assez rapide. Nous voilà parties avec nos vélos. Le début était une côte dont je ne voyais pas le bout. On n'a pas arrêté de nous dépasser. Arrivées en haut une petite descente pour attaquer une côte à nouveau. En enchaînant toutes ces côtes, je n'arrêtais pas de dire que je ne finirai jamais, mais heureusement Monique était là pour me dire que si je pouvais le dire c'est qu'il y avait encore de l'énergie en moi. Et nous avons fini par arriver en haut. La descente a été très motivante, car j'arrivais à reprendre mon souffle tout en pédalant, on a même doublé deux personnes. Et nous voilà arrivées à la deuxième transition qui c'est bien passé, pour partir à pied. C'est la partie que je redoutais le plus car je suis vraiment nulle en CAP. Le départ n'a pas été aussi difficile que je le pensais. Nous avons même doublé encore quelqu'un. Monique était tout le temps en train de regarder derrière pour voir si quelqu'un nous rattrapait. À 500 m de l'arrivé, Monique me prévient qu'il va peut-être falloir sprinter, car il y a une personne qui nous rattrape, je ne pensais pas en être capable, mais les 50 derniers mètres on a accéléré pour garder notre place.  
Je suis contente d'y être arrivée. Heureusement que Monique était là pour me coacher et pour me motiver. Je ne sais pas si je vais recommencer, mais je sais maintenant qu'il faut vraiment travailler toutes les disciplines."

Florence 

Les photos en cliquant ici !!

ce site a été créé sur www.quomodo.com