TRIATHLON DE TOULOUSE 2014

TRIATHLON DE TOULOUSE FORMAT "M"

3Une journée interminable :
5h30 appel de ma fille pour une otite
7h00 appel de mon clébart pour aller à la chasse, il a eu du flair il m'a levé un sanglier, un lapin et un faisan!
8h30 arrivée de mon poulain direction Toulouse
13h30 Zamaurras m'annonce qu'il va me mettre la rouste en accrochant le dossard. Je réfléchis 2 min puis j'adhère à son raisonnement, il nage un poil mieux que moi, le vélo est plat avec drafting, je pourrais difficilement  le sortir de ma roue, et je cours plus depuis longtemps. Imparable!
Par contre je suis un compétiteur il va devoir la mériter la passation de témoin!
14h40 Eau à 24,3 pas de combi. Une première! Je pars dans les pieds de Zamaurras puis je comprend que je suis plus rapide du coup je lui fais l'intérieur à la 1ère bouée et je file en douce!
Je sors 72ème de l'eau en 30 min, transition, je le vois pas c'est favorable pour moi!
Le circuit vélo me convient à merveille, plat, des virages techniques, des rond points, route étroite, 5 tours à faire, une mini course de vélo quoi! Je sors un 5ème temps en 55 min à 43,15 km/h de moyenne, ce qui me remet à la 19ème place.
J'ai presque réussi une transition éclair à un détail près, j'ai oublié ma montre... Demi-tour dans le parc!
En croisant Nico en vélo j'ai évalué son retard à environ 3 ou 4 km soit environ 6 min. Ça va être chaud pour moi!
Je cours péniblement entre 10 et 11 km/h et je ressens un rappel de ma tendinite à la hanche.
Au km 8 je subit ce qu'on appelle techniquement parlant un toucher rectal pourtant rien d'illicite dans mes poches, juste une pâte de fruit. Je vois une tri fonction Salon triathlon qui me dépasse!
Un concurrent local témoin de la scène me dit "Ah c'est comme ça qu'on dit bonjour à Salon?"
Bon sur le papier maintenant je suis cuit!
Il me reste la ruse et la tolérance à la douleur. Je lui laisse 10 m et me dépouille pour le suivre discrètement me disant qu'il est passé fort pour me déposer mais qu'il va ralentir un peu. Je suis passé de 11 à plus de 13 km/h, le cœur à 97%.
Je me mets la misère, je recolle aux 500 m et sprinte pour le dépasser mais me voyant il remet une lichette je suis sanglaaaaaant!
J'accroche encore un peu, je sors de la zone rouge cool, j'entre dans la violette, pas cool! Bon je fais un rapide inventaire c'est assez simple j'ai plus rien!
Pas d'autre choix que de laisser filer mon poulain!
Il termine comme prévu devant moi avec tous les honneurs, il n'a bénéficier d'aucun cadeau, j'ai fait tout mon possible!
Bravo, respect!
À se tirer la bourre on se classe plutôt bien, 55ème et 58ème sur 400 en 2h21 et des secondes, 17 de moins pour Zamaurras!
La journée n'est pas fini. :-)
19h00 On file chez notre ami Bibi de Toulouse, hydratation jusqu'à 1h30 puis je motive les troupes pour rejoindre un lieu de convivialité...
Je me permet quelques extras dans mon activité coaching! Je constate quelques similitudes entre l'attitude de mon compagnon du matin et celles de mes compagnons du soir...
On poursuit l'hydratation, c'est important après une épreuve sportive!
7h du matin, je suis maintenant convaincu que nos organismes ne manquent de rien! Après cette "petite séance de récupération active", nous pouvons à présent nous accorder un peu de repos!
8h00 Sommeil réparateur.
11h00 réveil en forme, un plongeon dans la piscine puis direction la maison !

Benoît A.
photo (10).JPG
image (7).jpeg
ce site a été créé sur www.quomodo.com