TRIATHLON DE PEYROLLES 2014

TRIATHLON DE PEYROLLES FORMAT S

"Nous sommes nombreux en ce dimanche à s'être donné rendez vous à Peyrolles pour une (presque) fin de saison : triathlètes et supporters :-) Le soleil brille, il fait chaud ! Je me demande bien si les transitions vont passer !!
Nous partons tous ensemble "comme des grands poissons" selon les mots de mon fils. Ayant l'habitude de partir confortablement quelques minutes devant les garçons, je n'apprécie pas ces 750m de nat' en mode combat. Cependant, j'arrive à courir immédiatement en sortant de l'eau ce qui augure une transition correcte. Je n'ai pas traîné et je me suis concentrée sur l'essentiel : lunettes, casque et go ! J'avais anticipé et j'ai nagé avec la ceinture-dossard. Je m'aperçois rapidement que mon élastique censé maintenir mes chaussures-vélo est cassé : le passage de la ligne a été une catastrophe... Sur les premiers coups de pédales, je ravitaille : isostar et barre de céréales. A la fin du premier tour, AnneLise me sèche. Je m'accroche et je fais mes 3 autres boucles en compagnie de Carla des Sardines. Systématiquement doublée avant les dos d'âne jusqu'à la fin de boucle, Carla me redoublais par la suite sur la descente.... La dernière boucle se fait à fond (si si Nico) et sur les réserves n'ayant pas pu me ravitailler comme souhaité (ces barres de céréales de meilleure composition mais aussi moins facile à mastiquer...) Ces 4 boucles ont permis d'obtenir très régulièrement des encouragements de nos supporters et je les en remercie. La transition approche. Je mets mes pieds à l'air pendant la descente. Au virage, j'aperçois la ligne. Je laisse filer le vélo et commence à me placer. Nickel : les pieds touchent le sol juste devant la ligne, le vélo reste bien droit et j'entends l'arbitre m'applaudir ! ;-) Les pieds transpirants, c'était un peu dur de chausser les baskets. J'arrive à courir de suite (ou à voler...) mais des les premiers mètres un point de côté immonde me tiendra jusqu'au ravito. Le moral est au plus bas, je vois passer 12 féminines devant moi sans rien pouvoir faire.... Du coup, je fais la vraie pause au ravito. Le point de côté a disparu. Je sens mes jambes plus souples. Le reste de la cap sera beaucoup plus confortable. J'invite Jacques S. à me suivre dans l'effort. La ligne d'arrivée est enfin là !" 

Merci à Jonathan et à Julian pour leur coaching transition. Il était important pour moi de me placer en situation avant Liévin.

Monique 

DSC09297.JPG

TRIATHLON DE PEYROLLES : OBJECTIF CLUB !


"Rdv covoiturage devant la piscine. Nous partons à 3 véhicules direction Peyrolles.

Sur place, le parking est presque vide, nous sommes à l’heure. Récupération des dossards, montage des vélo, les autres Salonais arrivent petit à petit.

Parc à vélo, enfilage des combis et nous voilà à gouter l’eau. Elle est bonne. Les visages sont encore souriant malgré le départ qui approche …

  C’est parti. Natation sympa je sors de l’eau avec Jean Yves. On quitte le parc à vélo ensemble. Je ne le reverrai que sur la course à pied, lui sur le chemin du retour, moi à l’aller.

Hervé et Arnaud sont encore dans le parc quand nous partons. Sur le deuxième tour vélo, Hervé me rejoint et me dépose. Arnaud est encore derrière mais pas loin. Il me rattrapera dans le parc pour T2.

Là je me dit : «c’est mort ». Il a pensé : «c’est bon ». Je le vois partir inexorablement.

Au demi-tour, je rattrape Hervé. Sur le retour CàP on croise les autres Salonais, ils ont tous le sourire et sont tous beaux (merci les coach).

  Ligne d’arrivée, Pique-nique, sieste, baignade, route du retour, un super dimanche.

  Bravo à tous."


Thierry L.

TRIATHLON DE PEYROLLES

En attendant d'avoir les nombreux récits de chacun d'entre vous... et les nombreuses photos, parce que nous avions de nombreux supporters, vous trouverez les photos officielles en cliquant ici ... et les résultats en cliquant ici !

Les photos d'Anne-Lise en cliquant ici !
Les photos de Jean-Yves en cliquant ici et encore ici !
Les photos de Guy en cliquant ici

ce site a été créé sur www.quomodo.com