TRIATHLON DE MONTELIMAR

MONTELIMAR 2014

" Pour ma part, rendez vous dimanche matin au pays du nougat avec mes deux collègues de bureau. Alors pour faire simple un "quasi semi pro" qui a une référence en 4h26 sur Half et moins de 5h sur le dernier natureman et un novice de 31 ans mais on se demande pourquoi il en a pas fait avant.
Cadre idéale, piscine olympique chauffée à 27°C, bassin d'échauffement, départ toutes les deux minutes par ligne d'eau, donc quasi impossible d'être deux équipes par ligne sauf deux ou trois fadas qui se sont mis à la nage dans le bassin d'échauffement et comme on acceptait pas les brassards et le canard ils ont mangés les 700m en brasse indienne façon "la 7ème compagnie"
OK on est au départ rythme 1'41" au 100m, notre leader, Marceau, controle l'équipe mais Romain souffre un peu. Je reprends la tête pour caler les 500 derniers mètres.
Pour l'anecdote c'est la seule fois ou je pourrais prendre la tête la suite du texte va vous montrer pourquoi.
On sort du parc à vélo et on attaque 2.5 km de plat et j'ai l'impression de pas récupérer de la piscine alors qu'il me semblait que j'étais tranquille par rapport aux entrainement de Driss. Normal on est déjà à 41km/h. Marceau me dit que c'est fait exprès, car il a calé la moyenne cible à 36 et que vu le parcours il faut prendre de l'avance ou on peut.
La seule difficulté du parcours de 25 km arrive, un grand faux plat de 3.5 km à 3%, le genre de truc que tu manges sur la plaque en blaguant (façon montée de roquemartine pour les connaisseurs). Sauf qu'a 31 de moyenne ça pique, je crois que j'ai même de l'acide lactique dans les yeux tellement j'ai mal.
Pour couronner le tout il ya ce pu... de mistral. A partir de là pour faire simple lorsque j'entends le vent sur ma joue droite je me décale à gauche et inversement. Je passe 15 bornes sans prendre un relais à surveiller le cul de mon collègue afin de conserver le max d'aspiration.
J'arrête pas de penser à la CAP, dieu sait que ça va être long si ça part sur ce ryhtme.
On pose le vélo et Marceau split à la ligne pour calculer la transition. bilan 37,7 km/h de moyenne.
Les 5.66 km de CAP sont avalés en 25'54" soit environ 13 km/h si mes calculs sont bon. Et la mes deux collègues discutent, me portent les gobelets d'eau, je pense qu'ils pourraient envoyés facile à 15 km/h.
Après c'est comme partout le public, les encouragements on donne tout sur les 600 derniers m.
1h23 sur le parcours et pour ma part 2 pulses de gagner dans ces 600 derniers m (je pensais même pas arriver à 186 un jour) et plus de 70 minutes au dela de 172. Le seul espoir que j'ai c'est que si je gagne 4 à 5 minutes l'an prochain, comme je serais vétéran, ça me rapprochera du podium.
En tout cas un super tri CLM de début de saison très bien organisé et sans vouloir préjugé de la température de l'étang, j'ai préféré nager dans de l'eau claire à 27°C. A retenir pour l'an prochain avec le club.

Yvan S.
ce site a été créé sur www.quomodo.com