GRANFONDO COLNAGO COGOLIN

GRANFONDO COLNAGO COGOLIN

"En ce we de Duathlon sur Salon, je participe à la Granfondo Colnago Cogolin sur St Tropez ! 
Cette course fait partie du grand trophée Granfondo et est une superbe cyclo avec près de 1500 personnes au départ sur 3 distances : 63 km, 136 km et 179 km pour la master !
C'est sur cette distance que je m'aligne avec Ben et Quentin, un nouvel ami marseillais qui se lance sur le triathlon cette année et qui va s'attaquer ni plus ni moins qu'à l'Embrunman ! C'est beau !
Avec Ben, nous avions déjà participé l'année dernière à cette magnifique course qui traverse le Var en passant par tous les cols du coin ... la distance et le dénivelé constituent une excellente préparation pour nos objectifs de cette année (Ironmeeen !)
Pour ma part, l'objectif est simple ! Me mettre la distance en vélo en voyant si le travail effectué depuis 24 semaines maintenant paie ... Objectif 85% de FCMAX le plus longtemps possible et ensuite gestion au mental pour finir ... ça va faire moaaaal !

Le départ est donné par le gendarme de St tropez ! Véridique ! ça part à Bloc ... c'est des malades et contrairement à l'année dernière je fais l'effort et j'arrive à rester au contact du premier peloton ... les 10 premiers kilomètres seront parcourus à fond pour ma part ... J'arrive à rester au contact du peloton et j'aperçois Ben dans le peloton 5 mètres devant moi ... le premier faux plat arrive et je me fais décrocher inéluctablement ... Je passe le col de Collebasse avec le 2 ème peloton et je m'y accroche jusqu'au pied du Canadel ... Et bé ... ça roule drôlement fort mais je me sens bien ... je surjoue mais je suis là pour ça après tout !
L'ascension du Canadel commence et je monte à mon rythme, 14 à l'heure pfff marre d'être gros ... les paysages sont sublimes ... le peloton me lâche bien sûr mais sur le haut je reprends quelques types partis trop fort ... Héhéhé ... je suis pas si mal ! Je bascule et prend la direction du col de Barral avec le peloton qui s'est reconstitué ... je m'accroche en tenant mes pulsations à 85% comme prévu ... pour le moment ça tient ... Nous arrivons au sommet ... ça c'est fait ... et c'est parti pour la portion de rêve ... la route des crètes qui va nous amener jusqu'au col du Babaou ! It's a kind of Magik ! La mer à droite tout du long, le peloton à bloc et moi qui m'accroche à 85% de FCMAX ... ça tient pinaise, ça tient !
Nous passons le col du Babaou à 27 Km/h ... je rêve ... même pas senti le col ... l'année dernière j'étais déjà cramé là ... quand je vais prendre le retour de kick ça va faire très mal !
M'en fous on a basculé et on file vers Colobrières comme des allumés ... C'est un groupe de furax ... des types de Toulon triathlon, St tropez Triathlon, Monaco triathlon, St raphael Triathlon et un gros de Salon triathlon ;-)), ça roule à bloc sans calculer, on prend des relais énormes je me régale et ne calcule rien ... 85% 90% ... je vais le payer  ...
Nous arrivons au ravito du kilomètre 80 ... je m'arrête, remplis mes 4 gourdes et repars pour le morceau du parcours notre dame des anges ... l'année dernière je les avais vu les anges tellement j'étais carbonisé dans la montée ... alors du coup je pars tranquille, le peloton s'étire ... je laisse mes 85 kilos s'exprimer tranquillement tandis que les physiques d'athlètes affutés et leurs 70 kilos s'envolent dans la montée avec légèreté et aisance naturelle ! Je me cale sur mes ... 85% de FC max et j'enquille les passages à 10% avec envie et ça passe ! Je dirai même que je me régale ! Une fois de plus je rattrape sur le haut un groupe de 4 qui termine l'ascension comme ils peuvent ... je les passe et attaque la descente du col ... Alors comment vous dire ? Cette descente ! et bien le sens de l'expression se faire déboiter ... là je l'ai compris ... le bitume est pourri ... ça vibre, ça tape ... c'est l'enfer ... mais j'en profite quand même pour manger ... et boire ...
Le peloton des mêmes furieux se reforme dans la descente et on file jusqu'à Gonfaron à bloc de nouveau ... Un mec me lance super content : plus que 30 bornes ! Yes ! Pas là, il m'en reste 60 ... Le gars se marre ! Ispèce di motherfucka ! J'attaque la montée de la Garde Freinet à ... 85% ... je monte à mon rythme et bascule vers Vidauban, cette portion est roulante et j'en profite pour m'alimenter et boire comme il faut avant d'attaquer le Revest et le Reverdi, les 2 dernières difficultés de la journée ... Je suis incroyablement bien, je passerai ces 2 obstacles sans flancher ... et rallierai la finish line en 6H42 min soient 36 minutes de moins que l'année dernière ... Ben est déjà là depuis une heure ! (Oui mais il se dope au sanglier, au picon bière et rhum alors je ne peux rien dire ni faire !) J'aurai tenu la distance en suivant mon objectif ... Au fait ! j'ai craqué au moment où je me suis couché ... ma FC max est descendue et je me suis endormi avec les Anges ... en danseuse ! dans notre dame des Anges ! Quelle journée ! Spéciale dédicace au coach GH ! ça paie "

Anthony
ce site a été créé sur www.quomodo.com