CHALLENGE VICHY 2014

CHALLENGE VICHY 2014

"J'ai mis pas mal de temps à me décider mais finalement j'ai pris le départ du Challenge Vichy distance Ironman ce dimanche ... et la vérité ... j'ai bien fait !
Ne jamais rester sur une déception ... (Nice ...)

C'est donc en compagnie de la famille Pradel sur l'invitation de Gael et Anne Lise que j'arrive sur Vichy le vendredi pour un WE exceptionnel !

Nous devions être 3 de la boite où je travaille à faire le challenge mais malheureusement mon boss s'est fait mal pendant ces vacances et il ne peut prendre le départ ...
Avec Guillaume (le 5 ème cinglé !) nous prendrons le départ aux couleurs de FRANKE qui nous a fourni les trifonctions ... vive le sponsoring !
François, un autre ami sera au départ également !

Gael et Guillaume partent à 7h dans la première vague avec les Pros et François et moi sommes dans la 2 ème vague ... avec les Gros ... une seule lettre de différence ... mais pas mal de minutes au final !

J'avale les 4,2 km de natation (ils sont super généreux à Vichy !) en 1H18 et je sors très frais et de super bonne humeur ... Pendant la natation nous avons été survolés par les montgolfières ... et j'ai nagé à côté d'un Autrichien qui traînait une barque avec son fils malade à bord ... comme dans le film ... c'est fort ! Chapeau ! Il y a beaucoup de monde et les encouragements sont nombreux et ça motive !

Transition éclaire et c'est parti pour les 180 bornes de vélo en 2 boucles très roulantes avec une petite bosse et un faux plat montant au début ... je laisse mon time machine s'exprimer ... ce vélo a un niveau tellement supérieur au mien ! Je me régale et laisse parler la puissance sans forcer sur les pédales ! Le pied ! je boucle les 90 premiers en 2H45 ...Le vent se lève pour la 2 ème boucle mais c'est de la rigolade pour les spécialistes du mistral que nous sommes au Salon Triathlon ! Entre les km 110 et 130, je suis un peu moins vite ... je sais par expérience que l'ironman commence vraiment à ce moment là ... Je décide de ne pas forcer et d'en profiter pour m'alimenter et boire afin de préparer au mieux le marathon qui se profile maintenant sérieusement ! Je termine le vélo en 5H46 ... 2 ème transition encore plus rapide que la première et c'est parti pour le marathon ...

J'ai décidé de ne rien lâché mentalement et je me suis configuré pour cela depuis 1 mois ... et pourtant ... j'ai couru seulement 24 km depuis Nice, il y a 2 mois ... en 3 sessions d'entretien ou de test de ma hanche ... et de mes tendons d'Achille qui m'envoient des messages nerveux du style ... bon t'arrêtes quand de nous solliciter ! 
MAIS j'ai décidé de ne rien lâcher ! Je pars donc tranquille entre 10 et 10,5 km/h. La stratégie est simple courir entre chaque ravito et marcher pendant ceux ci pour bien assimiler les boissons et la nourriture ! Le plan fonctionnera jusqu'au KM 26 ou je marcherai 500 m de plus ... puis je recours jusqu'au KM 30 ... pendant 500 m je récupère puis repars à nouveau toujours sur mon 10,5 Km/h jusqu'au KM 33 qui sera mon dernier coup de barre ... en fait au KM 33 ils servaient des saucisses et ça m'a fait trop du bien ! Un barbecue plus tard ... je repars sans rien lâcher jusqu'à la fin et passe la ligne en 4H37 de marathon et un temps global de 11H49 minutes ... j'améliore mon meilleur temps sur Ironman de 1H40 et surtout je passe enfin sous la barre des 12H ... un rêve pour un mec de 87 kilos ...  La ligne d'arrivée est énorme ! encore mieux qu'à Nice ! Je rejoins Guillaume qui en a fini en 10H53 (t'es un Dieu du stade !). Gael quant à lui a plié son Ironman en 10:18 (trop fort !), François en terminera en 12H30 avec un 3 ème tour CAP très compliqué ... 

Que d'enseignement sur cet Ironman, j'ai réussi à parfaitement géré l'alimentation, les temps faibles et les temps forts et à avancer avec patience, régularité et solidité physique et mentale ... Je pense pouvoir améliorer mon temps général ... mais pas cette année ... repos maintenant ... enfin presque ... vivement le Natureman ...

Un grand merci à Gael et  Annelise pour leur accueil ! Un immense merci à GH pour les conseils si précieux et pertinents ...
Une organisation sans faille (sans doute la meilleure que j'ai vu jusqu'à présent !), merci à tous les bénévoles !"

Anthony F.



CHALLENGE VICHY 2014

"7 semaines après l’altriman, un 2°ironman au programme de l’été, grâce à Anthony qui m’a motivé à fond ! Les conditions climatiques étaient plus qu’idéales, l’organisation Challenge toujours aussi parfaite.


Départ à l’aube pour une natation sur le plan d’eau de l’Allier, en 2 vagues d’environ 350 concurrents. Vu la largeur de la ligne de départ et la distance de presque 1 km avant le premier virage, je ne subis aucune gêne. Je nage en 3 temps comme si j’étais tout seul et finis mes 2 boucles en 1h12, c’est un record pour moi, je n’ai jamais été aussi tranquille pour nager !


A partir de là je me dis que tout est possible et je surveille de près le chrono car je rêve d’aller accrocher les 10h ou au minimum de battre mon record (10h28 l’an dernier). J’attaque le vélo en fréquence dans la partie initiale qui est moins roulante, puis je commence rapidement à mettre plus de braqué (le parcours étant dans l’ensemble très plat). Je voudrais mettre à peu près 5h sur la partie vélo, sans toutefois me ruiner pour la càp. Au km45, je passe en 1h15, pile poil dans les temps, ça motive ; je finis la 1° boucle sans difficultés. A la moitié de la 2° boucle, ça tire un peu plus, avec le vent qui se lève doucement dans les longues lignes droites. Je lève un peu le pied pour ne pas risquer de le payer plus tard car à mon sens c’est le passage critique sur ce format de course. Quelques gars me doublent (dont plusieurs en bon vieux drafting caractérisé), je laisse filer. Un peu reposé, je remets un peu de rythme sur les 10 derniers km, en voyant que je ne suis plus du tout dans mon objectif de temps. Je boucle le vélo en 5h08 et avec des bonnes sensations, un coup d’œil à la montre et je me dis que je vais pouvoir aller chercher mes 10h si ça veut bien courir.


La càp se compose de 4 boucles identiques. Je pars sur la 1° avec des sensations correctes. Je suis environ à 12km/h d’après mes temps de passage. Malheureusement ça se complique dans le 2° tour. La vitesse ne chute pas énorme mais je suis archi dans le dur. Je décide de plus ralentir sur les ravitos. En fait c’est le début de la fin : je reprendrai des meilleurs sensations dans les 2 derniers tours, mais la moyenne est en chute libre, je finis à 10 km/h avec l’impression d’être à bloc. Total du marathon en 3h53 dans la douleur ! Un peu déçu aussi de ne pas avoir croisé Anthony sur la càp, ça nous aurait remotivés !


La barre des 10h restera pour l’instant encore dans le domaine du rêve, mais avec ces 10h19’55, je suis quand même heureux de gratter quelques précieuses minutes à mon record, sans rien à regretter (je vous jure, je ne pouvais pas faire une seconde de moins ! )"


Gael


Presentation1.pptx


2014-09-07 (1).jpg
2014-09-07 (2).jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com