5i50 MARSEILLE 2014

5i50 MARSEILLE (1)

"Dimanche 27 juillet avait lieu pour la 2ème année consécutive le triathlon 5i50 de Marseille.
Pour cette course, le départ était prévus à 7h! Réveil sanglant à 4h du matin donc...!
Comme à chaque fois sur une course au label ironman il faut déposer le vélo la veille dans le parc. C'est embêtant mais nécessaire peut-être au vu du nombre de participants.
Le dimanche matin quasiment tout est prêt donc, il y a juste à vérifier la pression des roues, à mettre un bidon sur le vélo et à se rendre sur la ligne de départ.
Partent d'abord les pros, puis les féminines et enfin la masse des triathlètes.
Je prends un bon départ mais me prends rapidement un coup de battement de jambes dans la main ce qui a pour effet de me tordre le doigt. Je temporise un peu sur le coup de la douleur, ayant peur que mon doigt soit foulé, mais finalement au bout de quelques minutes d'effort la douleur disparait je pose ma nage et j'ai l'impression d'avoir de bonnes sensations. A la sortie de l'eau, le choc, je m'aperçois que j'ai mis plus de 26' pour nager le 1500 ! Tant pis je me rattraperai à vélo. Ma transition est correcte même si je rate ma montée sur le vélo et finit presque dans une barrière (oui je suis lucide à ce moment-là). La traversée de Marseille se passe plutôt bien, je commence à remonter des concurrents. La montée de la gineste est un pur régal j'ai l'impression d'aller vite mais il faut dire qu'on à vent de dos. Au demi-tour le vent est de face et de suite les sensations sont beaucoup moins bonnes! Je me cale dans les prolongateurs pour prendre le moins de vent possible. La descente de la gineste est tout aussi agréable que la montée, même si l'on s'aperçoit que le drafting est omniprésent chez 90% des concurrents lorsqu'on les croise dans descente. La route est large mais rien à faire ils sont tous roue dans roue!
Arrivé au parc à vélos, je me fais surprendre à la descente du vélo j'ai oublié de retirer mes pieds des chaussures! Du coup ma descente du vélo est à l'image de ma montée...
C'est partis pour la CAP, les sensations sont bonnes, je croise tour à tour Gaël, Jonathan et Anthony. Je cours ce 10 kms en 38'18'' ce qui est rare pour moi sur un tri! Très content de ma course à pied pour une fois d'autant plus que ça n'est pas un 10 kms plat et le mistral n'arrange rien.
Je termine ce triathlon avec un temps final de 2h16. Content de ma perf sur le papier mais déçu de ma natation chaotique.
Prochain triathlon, celui des gorges de l'Ardèche le 23 août. Je le fais depuis 2ans et c'est un de mes préférés! Hâte d'y être donc!

Julian F.

Les résultats en cliquant ici !!

5i50 MARSEILLE (2)

"Réveil à 3h30 en ce dimanche matin de fin juillet pour participer au 5150 de Marseille. Comme par hasard, le réveil se passe bien, mieux que pour aller travailler.

Le temps de peaufiner les détails, c’est l’heure de partir sur Marseille ou mon vélo m’attend dans le parc depuis la veille (il n’a pas passé la nuit seul, il y a un petit millier de compères).

5h30, arrivé au parc et mise en place tranquillement sans se stresser du reste du matériel. Une fois tout en place, direction la plage pour s’échauffer et là, surprise, je tombe sur un compère du club, Anthony. Après avoir discuté un peu, direction la mer pour en prendre la température et s’échauffer un peu. Agréable surprise, la température de l’eau est excellente, elle est même donnée à 23.5°C.

Arrive, 7H et le départ des Pro. Impressionnant à voir partir, ça part fort et vite. 7H05, départ des filles. Plus que 5 minutes et c’est à mon tour de m’élancer.

C’est partie. Après l’habituel petit combat au départ, rapidement j’arrive à trouver un peu d’espace sur une mer assez calme. Calme, ça c’est que au début, passé la jeté, les vagues commence à arriver (et oui, il y a du mistral). Mais bon, faut aller de l’avant et là on repense aux entrainements de Driss et à ses exercices techniques où on nage en amplitude. Sur le retour, difficile de garder le cap et de voir les bouées, le soleil se lève juste dans nos yeux. Finalement en suivant des yeux des nageurs sur ma droite et ma gauche, je fini par apercevoir l’arche d’arriver de la partie natation.

1ière transition et me voilà partie pour la partie vélo.

Peu de temps après le départ vélo, voilà que j’entends des encouragements dans mon dos, c’est Gaël qui me rattrape et me passe. Ca me relance un peu, mes faut pas se bruler les ailes trop tôt. Je continue sur mon rythme et sur les objectifs que je m’étais fixé. Sur la première boucle vers Luminy avant d’attaquer la Gineste, c’est Anne-lise que je croise. La Gineste ne se monte pas trop mal, et en haut, c’est partie pour une bonne petite pointe de vitesse, forcément, mistral dans le dos. Tout le retour sera un peu plus dur, malgré la longue descente, le vent de face se fait quand même ressentir un peu.

Arrivé à la 2ième transition et plus que 10 Km à faire.

Je pars tout de suite sur un bon rythme, voir même un peu trop vite sur le premier kilomètre. Je ralenti juste un peu et je me fixe un temps de passage à respecter. J’arrive à le tenir tout le long même avec les deux petites montées vers la corniche. Je croise Julian dans ma première boucle, et par la suite je croiserais Gaël, Anthony et Anne-lise, et toujours un peu mots ou un geste entre nous pour nous encourager. Je lâche mes dernières forces dans le dernier kilomètre histoire de gagner quelques secondes supplémentaires. Je franchis la ligne d’arrivée en 2H33’04’’ soit le 172ième temps. 10 minutes de mieux que l’année dernière, que du bonheur et d’excellentes sensations. A refaire.


Jonathan C.

ce site a été créé sur www.quomodo.com