tri roc2013

 

Nous arrivons le samedi matin, pour visiter le salon du Roc et faire la reco du parcours Vtt du Tri Roc de dimanche.

Tout d’abord, un petit topo pour ceux qui ne connaissent pas : Le Roc d’Azur à Fréjus c’est la Mecque du Vtt. C’est un super salon ou beaucoup de marques sont présentes (aussi bien vtt que route).

Nous passons une bonne partie de la matinée à déambuler dans les allées du salon(lui à mater les vélos, moi davantage les clients et aussi les vendeurs).

Puis nous nous équipons et partons découvrir les 24kms du parcours vtt. Le début est très roulant et soudain ça monte. Une montée de 5km pour environ 250m de D+… le reste du parcours est fait de descentes plus ou moins techniques et de petites remontées casse-pattes.

Notre parcours de reco se passait bien jusqu’à ce que Christine se plante sur un passage de cailloux L bénéfice : un coude un peu gonflé (version œuf couleur hématome et relief croute) et une cuisse qui va bleuir (je passe sur la crevaison bidon sur pincement, 4 ans de tandem et je ne sais plus piloter, une catastrophe ! ce n’est plus de mon âge ni franchement de mon sexe, sans vulgarité aucune).

Mais tout se finit quand même bien (on rentre avant la nuit même si il m’a laissé réparer ma roue toute seule, et on passe le reste de la soirée à regarder un pote transpirer pour monter un pneu tubeless… le latex dans une poubelle de salle de bains d’hôtel, je ne l’imaginais pas sous forme de liquide préventif !!!).

 

La course.

Départ des 540 participants dans une eau à 18°, un peu de courant et un parcours de 1800 au final où les sensations ne sont pas trop mauvaises (pas de dénivelé en mer à Fréjus, pas comme à Cassis : demandez des explications à Yvan, ça vaut le détour).

 

Pour le vtt, tout va bien au départ et dans la grosse montée, on se retrouve avec les participants du Roc d’Azur, ça fait du monde mais tout le monde monte au train. Après la bifurcation (Roc à droite et Tri à gauche), on se sent seul … mais ça ne dure pas.

Dans la descente, on se fait doubler par les élites du Roc (Miguel Martinez en tête) et là c’est très chaud…(Moi je suis restée clouée sur place à me faire doubler par les 5000 mecs du roc-vtt et je l’ai très très mal vécu surtout que la nana avec moi les insultait, bonne ambiance… mais c’est vrai que là, franchement, l’organisation « pompe à fric » est violente, j’ai eu le sentiment de gêner tout du long, même vis-à-vis des bénévoles qui me demandaient de me ranger !).

 

La course à pied fait 10km au lieu des 12 annoncés, tout va bien mais il est dur de relancer, je ne relancerai donc pas (là par contre j’étais toute seule, mais encore une fois, je suis arrivée avant la nuit, ouf !).

 

Au total 3h06 275èm sur 540 partants (89èm de ma catégorie).(au total 3h29 et, trop bien, 8ème de ma catégorie… sur 8 peut être, on n’est pas allé voir les résultats, quand je suis arrivée, ils étaient tous douchés, bien reposés, prêts à recommencer)

 

Thierryet malheureusement Christine avec mes respects pour les participants de Cassis.
ce site a été créé sur www.quomodo.com